Tag Archives: underground

Morrison – Terra (High Dude Remix)

My remix of Morrison’s tune ‘Terra’ is out now on Ironshirt Recordings!

You can support me or the other artists by following this link.

Here’s a nice review from Juno:

Kiwi duo, Morrison, are back on their native Iron Shirt Recordings with another killer selection of stealthy, ninja-like dubstep fort those who like their flow cold and peppered with meditative sonics for the late night sessions. “Terra” and “Formation” are the two cuts in question, both tunes which have enough weight beneath them to blow your speakers out; stealthy, cerebral and deeply moving, these are bad, bad tunes that recall the best of Mala’s Deep Medi imprint. Sick Cycle’s remix of “Terra” goes even deeper into the wormhole thanks to an additional pounding of bass, while Dubmentalist’s version staggers more on the dub end of the spectrum through hefty percussive shots and sporadic Rastafari melodies, which leaves High Dude to provide some downtempo goodness on his own take – probably the best remix of the three. Recommended.

Comment les structures sociales et idéologiques influent sur une production culturelle ?

Comment les structures sociales et idéologiques influent sur une production culturelle ? (Analyse au travers des Règles de l’art de Bourdieu)

Une structure sociale est un ensemble de relations unissant les individus membres d’une même organisation au sein d’une société à une époque donnée. Une idéologie est un ensemble plus ou moins cohérent d’idées, de croyances et de doctrines philosophiques, religieuses, politiques, économiques, sociales, propre à une époque, une société, une classe et qui oriente l’action. Une idéologie est typiquement imposée d’autorité, par un endoctrinement (enseignement) ou de façon imperceptible dans la vie courante (famille, media). Une idéologie dominante est diffuse et omniprésente, mais généralement invisible pour celui qui la partage du fait même qu’elle fonde la façon de voir le monde. Elle peut se voir octroyer une valeur dépréciative, l’idéologie dominante étant une superstructure de la société dont elle émane et qu’elle soutient. C’est notamment le cas dans le cadre du marxisme où cette construction intellectuelle créée une vision du monde qui masque la réalité, c’est à dire la poursuite d’intérêts matériels égoïstes renforçant la domination d’une structure sociale privilégiée. Une production culturelle est un processus par lequel une personne exerce une activité qui cumule un facteur de travail et un facteur de capital. Cette activité exprime et affirme une vision du monde, commune, ou non, à un groupe d’individus.

Il semble nécessaire de s’arrêter sur l’analyse de Bourdieu quant aux classes sociales, qui structure une société donnée dans un temps donné. Le sociologue concilie la position réaliste de Marx – les classes ont une réalité objective et ne sont pas uniquement des catégories construites par le sociologue – et la conception nominaliste de Weber – les classes sociales ne sont qu’une construction de l’observateur et non une représentation de la réalité, produit de ce que le sociologue nomme et n’ont pas nécessairement une existence réelle dans la société. Bourdieu établit une distinction entre « classe virtuelle » et « classe réelle », les classes sociales étant une construction intellectuelle (même si un travail de mobilisation politique peut les conduire à devenir des acteurs politiques). Ainsi, le capital culturel (l’éducation) est une ressource, au même titre que le capital économique (les revenus et le patrimoine) et le capital social (les relations familiales, amicales et professionnelles, le prestige et la maîtrise des « règles du jeu »), et permet de définir une position de classe par le biais d’un « volume de capital possédé ». Plus le capital est élevé et plus la classe est élevée, et inversement. Pour Bourdieu, c’est le sociologue qui construit les classes sociales en rassemblant des individus possédant une même position de classe : l’analyse du capital et de la place dans l’espace social des individus permet de définir des « classes probables ». Continue reading Comment les structures sociales et idéologiques influent sur une production culturelle ?