À tout jamais

J’constate mes superpouvoirs
Mais j’ai peur qu’on s’tâte (de ne plus pouvoir)

J’esquisse ces âmes en peine. En quête d’Amân
J’amadou pas ses fils ad vitam aeternam ; on se peine.
Gratter la dune sans faire le kleptomane (fils) ;
Mélomane, j’mets l’mal à l’intérieur d’une bouteille (sans vice) ;
Perdre. Merde, ils ont peur d’eux-mêmes !
Même si y a plus de restes, faut que j’vise l’Everest.
Je m’appareille, pendant que t’es faussé par l’appareil ;
J’suis presque à la Fosse des Mariannes
Pardon, laissez-moi passer Madame …

Dans la journée, c’est la paresse,
Paraît que j’arrive plus à respirer dans la luminosité.
On s’perçoit comme des rois morts
Avec l’aorte en danger sur l’chantier ;
Batailles hors du trépas, mec
Sache que j’m’en fais pas.
Dans les tréfonds jusqu’à la fin du tourment séculaire ;
Donc jamais, hein ? C’est pas vrai ? C’est péninsulaire.

Fais l’tour, mens bien, c’est mortel.
Dans c’flou, tout est cruel.
Ouais, c’est gargantuesque :
Faut qu’on s’baise, faut qu’on plaise.
Inventorié par le père de Pantagruel,
Je prépare mon barillet.

On s’est perçu entre les zombis ;
Juste un regard, mais la certitude de s’être compris.
J’fais le grand écart au bord de la falaise …
Loin de ces porcs, tout m’apaise.